Les bons réflexes à avoir en cas de sinistre

floodDégâts des eaux, cambriolage, inondation ou sinistre courant peuvent arriver sans qu’on puisse les prévoir. Et s’il est presque impossible de les empêcher à coup, il est tout à fait possible de bien réagir une fois qu’ils sont arrivés. Selon la nature des dégâts et votre capacité à réagir, les travaux, leur prix et leur durée vont considérablement varier. Voyons ce qu’il faut faire pour limiter la casse.

Comment faire face à un dégât des eaux?

Le dégât des eaux est assez courant et peut être causé par beaucoup de choses. La première chose à faire, c’est de trouver la cause et d’y mettre un terme. Que l’eau provienne de chez vous de chez un de vos voisins, prévenez-les pour limiter les dégâts et remplissez des constats à l’amiable. Une fois que l’eau ne risque plus de s’étendre et que tout le monde est prévenu, commencez à sécher ce qu’il peut l’être. Prenez autant de photos que possible pour témoigner de l’étendu des dégâts. Enfin, prévenez votre assureur habitation qui vous indiquera la marche à suivre en attendant la venue de l’expert et le remboursement.

Après une inondation

Comme pour le dégât des eaux, commencez par limiter les dégâts. Empêchez autant que possible l’eau de se répandre et d’endommager de nouvelles pièces. Prenez des photos et ne jetez rien avant que les dégâts aient été constatés par un expert. Regroupez tout ce qui peut attester de la valeur des biens à rembourser (photos, factures, témoignages). Vous pouvez toutefois commencer à sécher et à aérer pour réduire au maximum les moisissures et mauvaises odeurs dans les mois à venir. Si besoin, contactez des professionnels qui pourront mener des travaux d’assèchement.

J’ai été cambriolé, que faire ?

Là encore, prenez des photos et récupérez autant d’informations que possible sur ce qui a été volé, et pour quelle valeur. Évitez autant que possible de modifier la scène. Ne tentez pas de réduire vos responsabilités et contentez-vous d’aller déclarer le cambriolage et de porter plainte. Pour faciliter le remboursement et l’enquête, donnez autant de détails que possible.

Bien réagir à un sinistre courant

Toiture ou portail endommagés, vitre brisée, mur fissuré, isolant arraché… Dans ces cas-ci, il n’y a normalement plus rien à faire et le mal a déjà été fait. Contactez votre assureur qui pourra vous conseiller sur la meilleure façon de réparer ce qui a été abîmé. Faîtes réaliser des devis par les professionnels, comparez-les, et une fois que votre assureur a reconnu le sinistre, vous pourrez démarrer les travaux.