Skip to content

Announcements

Préparation et application d’un antifouling : comment s’y prendre ?

Vous êtes en pleine étape du carénage de votre bateau ? Il ne faut surtout pas oublier d’apposer l’antifouling, la peinture sous-marine antisalissure. La technique d’application de ce produit peut être effectuée par vous-même, à condition de bien vous préparer en avance. De plus, c’est une action qui se répète tous les ans, donc il vaut mieux apprendre la bonne manière. Voici comment procéder.

Pourquoi l’entretien d’un bateau est une priorité ?

Que l’on utilise son bateau occasionnellement pour faire du tourisme nautique ou tous les jours de manière professionnelle, l’embarcation est soumise à de nombreux éléments externes biologiques et météorologiques mettant à mal la sécurité si l’on n’effectue pas un entretien régulier.

Préparer les outils nécessaires

Tout d’abord, un antifouling est une peinture très utilisée par les propriétaires de bateaux, afin de débarrasser les organismes subaquatiques qui se fixent sur la coque des navires. Cela permet de garantir la protection de la coque, d’avoir une meilleure glisse et d’améliorer la performance de l’embarcation.

Pour appliquer cette peinture, commencez par préparer les outils nécessaires, dont :

  • Peinture antifouling (matrice dure, érodable, pour coque en aluminium ou antifouling spécifique),
  • Brosse,
  • Rouleaux,
  • Bac à peinture,
  • Mélangeur,
  • Grattoir,
  • Ruban de masquage,
  • Nettoyeur haute pression,
  • Papier abrasif à l’eau,
  • Mastic époxy,
  • Dégraissant.

Chaque outil reste très important. Il dispose de différentes fonctions dans le but de traiter correctement la coque et d’assurer sa longévité.

Mettre les matériels de sécurité

L’antifouling (Voir le site https://www.navistore.fr/127-antifouling) est une peinture qui libère des biocides, des produits chimiques destinés à lutter contre les organismes vivants dans l’eau (algues, petits crustacés, coquillages, etc.). Issu des mots bio ou vie et cide ou tueur, ce produit contient des substances chimiques à l’origine de l’effet désinfectant ou insecticide. Son utilisation présente des dangers et doit respecter des précautions strictes, parfois indiquées sur ses étiquettes.

Pour l’emploi de l’antifouling, il est fortement recommandé de porter :

  • Une combinaison,
  • Des gants en caoutchouc,
  • Des lunettes de protection,
  • Un masque à solvant.

L’antifouling est très toxique, nécessitant ainsi le port de ces matériels de sécurité pour bien vous protéger.

Procéder aux étapes d’application

Quand tout est prêt, il est temps de passer à l’application du produit. La première étape consiste à préparer la surface à peindre. Celle-ci doit être propre, sèche et dégraissée. Ainsi, dès la sortie de l’eau du bateau, ôtez les organismes qui ont pris possession de la carène. Vous pouvez le faire grâce au nettoyeur haute pression et un grattoir. 

Passez ensuite à la prospection de l’état de votre coque. Si vous trouvez que cette dernière est en bon état, vous pouvez procéder à l’application de la peinture coque. Avant la mise en place de cette dernière, il est préférable de délimiter la ligne de flottaison avec une bande de cache adhésive blanche, de préférence. Appliquez la peinture et n’attendez pas qu’elle sèche avant de retirer le ruban de masquage. 

Il est important de noter que si vous allez surcoucher votre antifouling, utilisez les mêmes produits (matrice dure par-dessus une matrice dure, érodable par-dessus une matrice érodable).