Skip to content

Announcements

Comment vous préparer à un voyage long-courrier ?

Découvertes, dépaysement et expériences hors du commun vous attendent au bout d’un voyage long-courrier. Mais pour que votre vol et votre séjour soient une vraie partie de plaisir, il faut bien vous préparer en amont. Voici les conseils d’experts pour vous garantir un voyage agréable. 

Souscrire à une meilleure assurance voyage 

Annulation du vol, perte de bagages, retour avant la date prévue… Les aléas qui peuvent perturber votre voyage sont nombreux. Et plus vous partez loin, plus ces incidents ont des chances de se produire. Le meilleur moyen d’y faire face est de passer par un Courtier assurance voyage pour obtenir la meilleure couverture d’un assureur. 

L’assurance pour supporter les frais imprévus en lien avec le vol

Lorsque vous annulez votre voyage, vous devez payer des frais d’annulation au bénéfice du voyagiste ou de la compagnie aérienne. Ces indemnisations sont calculées en fonction du préjudice subi par le prestataire. Et la facture est plus élevée lorsqu’il s’agit d’un vol long-courrier. Si vous avez souscrit une assurance voyage, l’assureur rembourse les frais d’annulation que vous avez dû payer. 

Voici la liste des autres frais remboursés par l’assureur : 

  • Les frais occasionnés par le retard de votre avion, 
  • Les frais engendrés par la modification de votre voyage, 
  • Les frais que vous avez dû payer si vous avez manqué votre avion,
  • Les frais supplémentaires occasionnés par la prolongation ou l’interruption forcée de votre séjour. 

L’assurance pour faire face aux incidents survenus durant le séjour 

Qui dit vol long-courrier dit voyage dans un pays lointain. Il est donc recommandé de souscrire une assurance voyage pour vous protéger des nombreux risques auxquels vous êtes soumis. Pour vous donner un exemple, le transport médicalisé d’un patient à bord d’un avion-ambulance entre l’Australie et la France peut coûter plus de 40 000 €. 

En vertu de votre contrat d’assurance voyage, votre assureur peut prendre en charge :

  • Votre indemnisation pour la perte de vos bagages, 
  • Vos frais médicaux dans le cadre d’une maladie ou d’un accident survenu à l’étranger, 
  • Votre rapatriement en cas d’extrême urgence (maladie, accident grave, etc.). 

Réserver minutieusement et intelligemment votre vol 

La durée d’un vol long-courrier est de 6 heures minimum. Un vol sans escale qui reliait New York à Singapour a même atteint 18 heures. Être assis durant ces longues heures, en sachant qu’on vole à plus de 10 000 mètres d’altitude, peut incommoder plus d’un. Le mieux est donc de bien choisir votre vol pour bénéficier des meilleures conditions de voyage. 

Se renseigner sur la compagnie aérienne 

Vous devez vous renseigner suffisamment sur les services à bord proposés par les compagnies qui desservent votre destination. Basez-vous sur les points suivants pour choisir votre compagnie aérienne : 

  • Le repas : c’est important puisque pour un vol qui dure plus de 6 heures, vous devez au moins prendre une collation dans l’avion. À partir de quel tarif avez-vous droit à un repas ? Comment sont les repas ? Qu’en est-il des repas spéciaux (allergies, besoins médicaux, régimes diététiques, besoins religieux…) ? 
  • Le divertissement : vous avez besoin de divertissement pour passer le temps. Aussi, renseignez-vous sur les divertissements disponibles (télévision, films, livres, musiques, etc.). 
  • Les services d’accessibilité : les personnes à mobilité réduite doivent se renseigner sur l’assistance mise à leur disposition. Bénéficient-elles de siège adapté à leur handicap ? Bénéficient-elles de siège voisin pour leur soignant ou accompagnateurs ? 

Bien choisir votre classe de voyage 

La classe de sièges d’un transport aérien détermine le confort et les services auxquels le voyageur a droit. Aussi, il est conseillé de choisir une classe supérieure pour voyager confortablement et en toute sérénité. 

  • La classe économique : c’est l’offre la moins chère, mais en contrepartie, son confort et ses services sont rudimentaires. Elle est moins conseillée pour les vols à longue distance puisque votre espace est totalement restreint : faible inclinaison des sièges, espace entre les sièges très étroits, accoudoir très mince… 
  • La « comfort economy » : appelée aussi classe premium, celle-ci est l’intermédiaire entre la classe économique et la classe affaire. Les sièges sont beaucoup plus confortables et vous offrent davantage d’espace. Le repas et les services de divertissements montent également en gamme. 
  • La classe affaire : ici, il ne s’agit plus de sièges, mais de fauteuils inclinables avec repose-pieds. Vous disposez amplement d’espace pour bouger, les écrans individuels sont plus larges. On vous propose des plats raffinés et le personnel est aux petits soins. 
  • La première classe : ici, le confort est à son summum. C’est la classe la plus prestigieuse où les passagers sont logés chacun dans une cabine. Les prestations proposées sont de haut de gamme : repas de la haute gastronomie, champagne, bar d’ambiance…

Choisir astucieusement votre siège 

Si vous voyagez en classe économique, voici quelques astuces pour choisir les meilleurs sièges : 

  • Réservez le plus tôt possible : c’est évident, en réservant en premier, vous avez largement le choix. Moins il reste de sièges disponibles, moins vous avez de choix. 
  • Évitez les places près du couloir, de la cuisine et des toilettes afin d’éviter le passage fréquent du personnel et des autres passagers. 
  • Évitez les sièges situés près des moteurs, car les bruits de ce dernier y sont plus forts et plus désagréables. 
  • Évitez les sièges au-dessus des ailes si vous voulez profiter pleinement d’une vue aérienne. 
  • Les sièges près des issues de secours disposent de plus d’espaces pour les jambes. 
  • Pendant les basses saisons, ces sièges « à éviter » sont souvent moins remplis. Donc, vous pouvez vous y installer pour profiter des espaces vacants. 

S’équiper confortablement selon l’exigence de la situation 

Un très long vol peut devenir synonyme de très long calvaire si vous ne mettez pas les vêtements et les accessoires adaptés. 

S’habiller confortablement 

Ici, le dicton « il faut souffrir pour être belle » n’a pas sa place. Au contraire, il faut éviter tout ce qui peut vous faire souffrir, quitte à devenir moins joli(e). 

  • Évitez les vêtements serrés et les accessoires incommodants (ceinture, talons hauts, etc.). Privilégiez les chaussures légères et les vêtements plus confortables comme le jogging. 
  • Prévoyez des couches de vêtements que vous pouvez enlever ou ajouter en fonction de la température ambiante. À noter qu’il fait plus froid là-haut, surtout pendant les vols de nuit. 
  • Emportez une tenue de rechange ainsi que des chaussettes et des sous-vêtements dans votre bagage à main. 

S’équiper suffisamment pour le long vol 

Votre bagage en cabine doit contenir tout ce dont vous avez besoin et tout ce qui optimise votre confort durant le vol.

  • Pour favoriser votre endormissement et votre sommeil : un oreiller de voyage, un masque pour les yeux, des boules quies, une grande écharpe ou une couverture. 
  • Pour votre hygiène : des lingettes intimes, des lingettes pour le visage, une brosse à dents, un dentifrice, un déodorant, un démaquillant, une crème hydratante… 
  • Pour votre confort personnel : des écouteurs, des livres, une tablette, un ordinateur portable, une batterie externe…
  • Pour votre santé et bien-être : une bouteille d’eau, un petit en-cas, votre trousse de médicaments. 

À part cela, vous devez dormir suffisamment avant le départ. Un bon sommeil réparateur vous aide à mieux affronter le décalage horaire et ses conséquences (fatigue, maux de tête, irritation, etc.). 

Faire une check-list de tous les documents importants pour le voyage 

Pour voyager tranquillement, il faut partir avec la certitude que vous êtes en règle vis-à-vis de l’administration. Pour cela, vous devez vérifier que vos documents sont complets, à jour et valides. Nous vous conseillons de numériser et de stocker ces documents sur Cloud ou dans votre boîte mail afin d’en garder une copie. Il faut aussi imprimer une copie de vos documents et garder ces copies séparément des originaux.   

  • Passeport : il doit être valable 3 à 6 mois après la date de retour prévue. L’idée est de prévoir une éventuelle prolongation de séjour. 
  • Visas : renseignez-vous sur les visas exigés dans le pays d’accueil selon la nature de votre séjour. 
  • Permis de conduire : votre permis national et votre permis international vous sont utiles si vous comptez louer et conduire une voiture une fois sur place. 
  • Documents de santé : tous les certificats et carnets de vaccination exigés par les autorités doivent être gardés à portée de main. Tant que le Covid-19 n’est pas éradiqué, le pass sanitaire lié à cette maladie est également indispensable. 
  • L’attestation d’assurance : pour s’assurer et pour prouver que vous êtes couvert en cas d’incident. À noter que l’assurance voyage est obligatoire pour entrer dans les pays comme la Chine, le Cuba ou encore la Russie. 

Résumé 

Voici le résumé de tout ce qu’il vous faut pour préparer un voyage long-courrier : 

  • Une bonne assurance : pour se protéger contre les événements fâcheux pouvant survenir pendant le vol ou durant le séjour. 
  • Une meilleure place dans l’avion : pour éviter les petits désagréments pouvant finir par gâcher votre voyage. 
  • Une meilleure classe de siège : pour bénéficier davantage de confort et pour jouir des services de qualité. 
  • Des vêtements confortables et des accessoires adaptés : pour prendre soin de votre bien-être durant le vol. 
  • Des papiers en règle : pour rester serein à l’embarquement, à l’arrivée et durant tout votre séjour. 

Avec ces quelques lignes, vous êtes désormais prêt à affronter les longs vols vers un pays lointain. Nous vous souhaitons de passer un agréable voyage et un merveilleux séjour.