Skip to content

Announcements

Quelles plantes dépolluantes choisir pour la chambre à coucher ?

Malgré l’état de propreté apparent de la maison, l’air ambiant n’est jamais sain car il comporte généralement des particules nocives pour la santé. Heureusement, des études scientifiques ont prouvé qu’il existe une solution naturelle pour purifier les espaces de vie notamment les plantes dépolluantes. Bien que les végétaux soient une source en oxygène pur, certaines plantes ont en plus la capacité d’éliminer les mauvaises odeurs et l’air pollué. Quelles plantes dépolluantes choisir pour la chambre à coucher ?

Des plantes dépolluantes contre l’ammoniac

Les plantes intérieures sont classées par catégorie. Vous devez privilégier les espèces qui luttent contre l’ammoniac. Ces végétaux s’épanouissent correctement dans les environnements lumineux. L’ammoniac est une particule présente principalement dans les nettoyants ménagers. Elle entraîne souvent l’irritation des voies respiratoires.

Le palmier d’intérieur

Cette plante est très facile à faire pousser dans un espace intérieur éclairé. C’est un palmier durable qui s’adapte aisément aux conditions intérieures. Il apprécie les températures modérées. Cette espèce végétale grandit lentement jusqu’à 40 cm de hauteur. Elle possède une très grande capacité d’absorption des émanations toxiques comme l’ammoniaque et le benzène en vue de fortifier l’air que vous respirez la nuit. En effet, une bonne purification de l’air contribue à améliorer la qualité de votre sommeil. Découvrez encore plus de conseils sur https://www.sommeil.org/

Par ailleurs, l’azalée et le palmier à cannes sont également des alliés pour éliminer l’ammoniac de votre chambre à coucher et faciliter votre sommeil. Ces espèces végétales ont le don de capter les fines particules polluant l’air ambiant. Les plantes dépolluantes apprécient la lumière indirecte et sont donc idéales pour la chambre à coucher. Vous pouvez essayer aussi l’anthurium, le ficus et le lierre pour décharger votre espace de ces gaz toxiques.

Détruire le formaldéhyde et les ondes magnétiques

Le formaldéhyde est une substance nocive pour la santé et le bien-être du corps. En installant un ficus, un Kentia, le Phoenix roebelenii (ou dattier du Mékong) ou un aglaonema dans la pièce où vous dormez, vous arriverez à capturer ce polluant. Si vous misez sur ces plantes d’intérieur, vous devez entreposer le pot dans un coin éclairé par une lumière douce et éviter toute exposition directe au soleil.

Ces plantes dépolluantes absorbent également le trichloréthylène. C’est une substance que l’on trouve dans les peintures et les solvants. Le philodendron est particulièrement recommandé pour supprimer ces molécules nuisibles. Cette espèce a une préférence pour les emplacements peu lumineux.

Les appareils électriques tels que les ordinateurs, le smartphone ou le réveil sont souvent présents dans la chambre à coucher. Or, ils dégagent des ondes magnétiques qui affectent la qualité du repos. Déposez simplement un pot de cactus à votre chevet pour supprimer ces ondes et purifier l’air de la chambre à coucher. 

Optez également pour les petites plantes dépolluantes comme le chlorophytum et le syngonium pour assainir votre espace de vie. Ces espèces végétales prennent peu de place. 

Des plantes dépolluantes larges

Certaines espèces végétales (arbuste ou fleurs) sont principalement utiles pour améliorer la qualité de l’air ambiant. Elles sont parfaitement adaptées pour la chambre à coucher.

La fleur de lune

De son nom scientifique spathiphyllum, cette plante dépolluante est très efficace pour évacuer de nombreux gaz toxiques. En réalité, celle-ci fait partie des plantes qui disposent d’un procédé de guttation qui donne l’impression qu’elles transpirent. C’est le fonctionnement parfait pour nettoyer l’air de la chambre à coucher des impuretés. Pour l’entretenir, l’idéal est de placer la plante sous une lumière indirecte en la combinant avec une humidité importante. Un arrosage régulier est nécessaire pour la fleur de lune.

Le Phoenix roebelenii

C’est une espèce spécifique de palmier particulièrement efficace contre la pollution de l’air. Le Phoenix roebelenii vous débarrasse régulièrement du xylène. Il se plaît à l’intérieur des chambres dans un pot posé à même le sol. Par contre, vous devez le tenir éloigner des courants d’air. Ce palmier est un arbuste qui peut atteindre facilement 2 mètres de haut si vous lui donnez suffisamment d’espaces. La tige développe cependant des épines pointues.

Le ficus alii

C’est une variété de ficus résistant aux insectes. La plante dépolluante préfère les espaces humides avec ou sans rayon du soleil direct. Appelée aussi ficus à feuilles de sabre, cette espèce végétale à la particularité d’éliminer toutes les émanations toxiques dissipées dans l’air. Pour éviter que les feuilles tombent, veillez à installer le pot pas trop près d’un radiateur ou d’un équipement de ventilation.

La fougère de boston

Elle est redoutable contre le formaldéhyde et d’autres particules nocives. Cette fougère adiantum est adaptée aux pièces humides. De ce fait, si la salle de bains est intégrée dans la chambre à coucher, vous pouvez y installer en suspension un vase contenant de l’adiantum. Les feuilles de l’espèce végétale sont en forme de plume contribuant ainsi à la décoration intérieure. La fougère de Boston pousse dans un environnement frais et lumineux.

L’aloe vera et ses nombreuses vertus dépolluantes

Tout le monde a déjà entendu parler des innombrables vertus de l’aloe vera. C’est une plante très facile à entretenir et très utile contre le formaldéhyde contenu dans l’air. Vous pouvez également utiliser les feuilles de la plante polluante pour guérir certains maux. En effet, elle a des propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires.