Skip to content

Announcements

Tout savoir sur la greffe de cheveux

La perte de cheveux est un phénomène qui peut être lié à l’alopécie androgénétique ou à une maladie, comme la leucocytose, conduisant à un affaiblissement des racines capillaires. Quelle qu’en soit la cause, ce phénomène n’est plus une fin en soi. Depuis les années 1980, des techniques raffinées sont apparues pour effectuer une greffe de cheveux pour remplacer les cheveux perdus afin de restaurer des cheveux élégants. Dans cet article, vous allez tout savoir sur la greffe de cheveux.

En quoi consiste une greffe de cheveux ?

La greffe de cheveux est une opération chirurgicale par laquelle le médecin spécialiste intervient pour redistribuer le cuir chevelu de la personne qui a subi une perte de cheveux. Une zone de la chevelure qui existe encore est donc enlevée, puis implantée sur une partie manquante. Pour toute greffe de cheveux, la zone de prélèvement est principalement située dans la zone occipitale ou la zone temporale. Après quelques semaines après la greffe de cheveux, les cheveux implantés sont naturellement éliminés, puis la repousse se produira au bout de trois à quatre mois, tandis que le bulbe met à s’adapter au nouvel environnement auquel il est soumis. Même si les premiers tests ont conduit à de mauvais résultats d’un point de vue esthétique, les évolutions du domaine ont progressivement permis d’affiner les procédures d’intervention. Cliquez sur https://www.turkismemedical.com si la greffe de cheveux vous intéresse.

Quelles précautions faut-il prendre avant une opération de greffe de cheveux ?

Comme pour toute intervention chirurgicale, il existe un protocole qui doit être suivi par tout patient souhaitant subir une greffe de cheveux en Turquie ou ailleurs. Il faut savoir qu’un délai de 15 jours doit s’écouler entre la première consultation et la chirurgie. Pendant cette période, le patient ne doit consommer aucun médicament contenant de l’aspirine. De plus, tout traitement qu’il subit doit être signalé au médecin qui effectuera la procédure. Enfin, afin de limiter le risque de nécrose que le tabagisme peut entraîner, il est fortement recommandé d’arrêter de fumer pendant les deux semaines précédant l’opération.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*