Skip to content

Announcements

asap-depannage.com

Faire construire sa maison, les solutions de financement

Deux Français sur trois choisissent d’être propriétaires de leur logement principal. Pourtant, l’acquisition d’un bien immobilier implique la recherche d’un financement pour concrétiser le projet. Quelles sont alors les solutions de financement pour construire sa maison? Éléments de réponse.

Les aides proposées par l’état pour la construction de maison

Outre la demande de crédit, il existe de nombreux dispositifs mis en place par le gouvernement pour aider les ménages à construire leurs logements. L’un d’eux, le prêt à taux zéro ou PTZ, permet à un primo accédant de financer la construction ou l’acquisition de son bien immobilier à hauteur de 40 % et de rembourser le prêt sur 25 ans.

Par ailleurs, il y a le prêt action logement, une aide octroyée aux employés de certaines entreprises de plus de dix salariés et qui leur permet de bénéficier d’un taux d’intérêt pouvant descendre jusqu’à 1,5 %. Ce dispositif permet aux futurs propriétaires de financer 30 % du budget de construction de leurs maisons et de rembourser leur prêt sur 5 à 20 ans.

En outre, le prêt d’accession sociale ou PAS donne la possibilité aux ménages aux revenus modestes de financer intégralement l’achat de terrain et la construction de leurs logements.

Enfin, il y a l’exonération de la taxe foncière qui permet aux propriétaires de se décharger de la taxe foncière pendant les deux premières années suivant la fin des travaux de construction. Ceux qui construisent une maison conforme aux normes RT 2012 ou BBC bénéficient d’une exonération d’impôts durant 5 ans.

Le crédit immobilier

Le crédit immobilier est l’une des solutions les plus fréquemment choisies pour réaliser le financement, la construction ou l’acquisition d’un bien immobilier. La période de remboursement de ce type de prêt peut s’étaler jusqu’à 30 ans ou plus. Le montant du prêt octroyé par la banque dépend en grande partie des possibilités financières de l’emprunteur. Dans tous les cas, son taux d’endettement ne doit pas dépasser la barre des 33 %, soit le tiers de ses revenus mensuels nets et celui-ci doit en général fournir un apport personnel correspondant à 10% de la somme qu’il souhaite emprunter.

Même s’il n’existe aucune loi qui oblige l’emprunteur à souscrire une assurance emprunteur, c’est l’une des conditions posées par les organismes pour l’octroi d’un prêt immobilier. En effet, c’est une garantie pour la banque en cas d’incapacité de remboursement temporaire ou permanente de la part de l’emprunteur.

En général, la banque prêteuse propose systématiquement à un emprunteur sa propre solution d’assurance groupe. Il s’agit d’un contrat qui mutualise les risques entre tous les emprunteurs de la banque. Néanmoins, l’emprunteur est en droit de refuser le contrat d’assurance de prêt proposé par la banque grâce à la délégation d’assurance mise en place par la loi Lagarde en 2010. Pour trouver une assurance emprunteur individuelle intéressante en terme de garanties et de prix, il est conseillé d’utiliser le comparateur d’assurance d’un courtier en ligne comme Bourse des Crédits.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*