Skip to content

Announcements

Scanner : comment bien choisir ce périphérique informatique ?

Au bureau comme à la maison, le scanner est entré dans le quotidien. Ce périphérique informatique permet de transformer en fichiers images les documents textes, les plans ou bien les photographies. Il est même capable de numériser des négatifs ou des objets en relief. Si vous êtes à la recherche d’un scanner, le prochain guide d’achat devrait vous mettre sur la bonne piste.

Les différents types de scanners

Le scanner plat reste le modèle le plus répandu. Il a l’avantage d’être polyvalent. C’est le modèle le plus utilisé par les professionnels qui veulent dématérialiser leurs documents. Sous le capot se trouve une vitre contre laquelle il faut plaquer le document à numériser. C’est la solution la plus adaptée pour un usage bureautique. Son format aplati le rend facile à ranger.
Le scanner à défilement a la particularité d’être plus encombrant. Pour cause, cet appareil est équipé d’un chargeur de documents. C’est l’idéal pour numériser des piles de dossiers. Cette machine offre même l’option recto verso.
Une autre version dite scanner à tambour offre beaucoup plus de performances, notamment en termes de résolution. Pour sa part, le scanner portable a le mérite de demander seulement un port USB pour fonctionner. Il convient aux étudiants, enquêteurs ou journalistes d’investigation. C’est le numériseur adapté pour tous les métiers qui demandent de faire des recherches. D’autres types de scanners pour des usages plus spécifiques existent.

Les critères pour départager les scanners

D’abord, pour bien choisir votre scanner, tenez compte de sa fréquence d’utilisation. Pour un usage occasionnel, l’idéal serait d’opter pour un appareil multifonction. C’est le cas de certaines photocopieuses qui peuvent également numériser des documents.

Ensuite, le type de scanner constitue un autre critère à prendre en compte. En effet, chaque produit proposé sur le marché a sa propre cible. Les numériseurs à tambour sont pour les professionnels de l’image ou les médias. Un modèle classique ou portable conviendrait mieux à un particulier.

Puis, les connaisseurs recommandent également de porter l’attention sur la performance du capteur. Ce dernier photographie le document ligne par ligne au point d’avoir une représentation numérique. De manière générale, les capteurs CCD offrent un rendu d’image plus proche de l’original. D’autres technologies, dont la CIS (CMOS), sont également disponibles sur le marché.

Enfin, la question de la connectivité est également importante en matière de périphériques informatiques. Le transfert vers un PC se fait généralement via le port USB. Cela dit, des modèles récents ont le Bluetooth et le WiFi.

D’autres caractéristiques à voir de près

La résolution de l’image est à privilégier si vous utilisez le scanner dans le cadre professionnel. En optant pour un fichier image de bonne qualité, vous pouvez modifier à volonté l’image numérisée. Une résolution de 600 x 1200 dpi constitue un bon début. Cette unité de mesure désigne le nombre de points par pouce. Plus le nombre de « Dot Per Inch » est élevé, mieux ce sera. Cela dit, pour scanner des photos, diapositives ou négatifs de film, il faudra une résolution plus grande. Pour un document A3, il faut autour de 4800 dpi sur la longueur. La vitesse à laquelle l’appareil transforme l’image des documents en fichier compte aussi. Généralement, il faut un peu plus de temps pour scanner un document avec une résolution élevée. Cela dit, les scanners professionnels les plus performants allient la vitesse à la qualité de l’image numérique.

Dernier conseil concernant le périphérique

Avant de porter votre choix sur un scanner, pensez à la compatibilité. Un périphérique performant intègre généralement un programme Plug and Play. En d’autres termes, votre numériseur sera automatiquement relié à l’ordinateur dès que vous le brancherez. Cela dit, il est aussi possible d’avoir un appareil qui demande un pilote. C’est un programme proposé par le fabricant. Le format de l’image obtenu devrait être totalement libre. Le JPEG reste le plus connu, mais d’autres présentations sont à essayer, surtout si vous souhaitez encore retoucher l’image numérique. Parfois, le scanner dispose d’un logiciel de reconnaissance de caractères. Ce programme permet de distinguer les lettres sur un document. C’est pratique si vous voulez disposer d’un fichier numérique de type texte à partir d’un livre physique. Pensez-y !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*