Skip to content

Announcements

Quelques astuces pour faire une transcription audio

Si autrefois, la transcription audio était uniquement faite pour les médecins, aujourd’hui, ce n’est pas le cas. En effet, depuis un certain temps, de plus en plus de professionnels et également de particuliers optent pour cette méthode à la fois simple et pratique dans de nombreux domaines. On peut parfaitement opter pour cette technique lors des réunions, des conférences, des séminaires ou des entretiens. Cette méthode procure de nombreux avantages aux entreprises et également aux freelances. Cependant, on sait tous que cela n’est pas facile et à la portée de tous. Cela requiert une bonne connaissance et une parfaite compétence. Ainsi, pour pouvoir effectuer la transcription en toute facilité, voici quelques astuces.

Saisis 100 % au clavier de l’audio en texte

La plupart du temps, on pense qu’il suffit d’écouter et d’écrire pour réaliser une transcription audio. De ce fait, c’est un travail facile qui peut s’effectuer en deux temps trois mouvements. Pourtant, c’est loin d’être le cas. Convertir un enregistrement en texte n’a rien de facile. Et cela demande du temps. En effet, il n’est jamais facile de suivre un enregistrement. Pourquoi ? Tout simplement parce que le début de la parole à l’écrit est souvent de 200 mots par minute, alors que la vitesse maximale de frappe manuelle au clavier est de 60 mots par minutes, dans le cas où la personne tape régulièrement au clavier. Pourtant, cela n’est pas toujours facile de comprendre dès le premier coup. Ce qui dit qu’une personne est de 35 mots par minutes. Donc, elle prend environ 6 heures pour transformer en texte un enregistrement d’une heure. Ce qui peut s’élever jusqu’à 8 heures, car on a besoin d’une pause à tout moment pour préserver la concentration.

Saisie en respeaking reconnaissance vocale

Pour diminuer ces temps de travail trop importants, aujourd’hui, la plupart des transcripteurs du https://www.retranscription-audio.com/ utilisent des logiciels de reconnaissance vocale, qui permet d’effectuer une saisie audio à la vitesse de la parole. Cette méthode est connue sous le nom de « respeaking reconnaissance vocale » ou encore « la technique du perroquet ». Comme son nom l’indique, le rédacteur répète tout ce qu’il entend depuis l’enregistrement. Cette technique est beaucoup plus intéressante, car elle nous permet de réduire le temps de travail. De plus, cette belle technique ne fatigue pas les doigts. Seulement, il est toujours préférable d’effectuer une bonne relecture afin d’éviter les erreurs et surtout pour un rendu de haute qualité. Il faut également éviter les pauses fréquentes, ce qui pourra rallonger la période de travail. Cependant, au final, certes, cela ne dure pas 8 heures, mais la différence n’est pas très visible.

Saisie dans un logiciel de transcription vocale automatique

Si la technique précédente est moins efficace, il est de ce fait indispensable de recourir à d’autres méthodes pour accélérer la durée. Aujourd’hui, quoi de mieux que l’utilisation d’un logiciel performant et doté de la dernière technologie ? Eh oui ! Aujourd’hui, en raison de l’évolution de la technologie, il existe également un logiciel spécialement fait pour faciliter la vie et les tâches des transcripteurs. Mais bien que les logiciels soient performants, il est toujours préférable d’effectuer une bonne relecture.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*