Skip to content

Announcements

autrenet.fr___l'essentiel à savoir sur l'assurance au kilomètre

L’essentiel à savoir sur l’assurance au kilomètre

Outre les assurances auto et moto classique, les entreprises spécialisées peuvent actuellement vous proposer un contrat sur mesure. C’est ce qu’on appelle « assurance au kilomètre ». Pour mes assurés qui roulent moins, ou qui utilisent le plus souvent les moyens de transport écologiques ainsi que les transports en commun, ce genre de contrat peut s’avérer être avantageux.

Comment ça marche ?

L’assurance au kilomètre   est un contrat qui s’adresse uniquement à ceux qui ne roulent que 8 000 km par an au maximum. Si vous optez pour ce genre de couverture, mais que vous dépassez le quotas, différentes pénalités vous seront données par l’assureur. Le cout de la prise en charge reviendra plus cher qu’une assurance classique. Et pourtant, réduire les dépenses est le principal but de cette prestation. En effet, en n’assurant qu’en partie votre véhicule, vous payez moins pour les mêmes couvertures : prise en charge des dégâts des autres automobilistes en cas d’accident, payement d’une partie des dépenses d’entretien, prise en charge en cas de catastrophes naturelles qui mettraient en péril l’intégrité de la voiture, etc. L’assurance au kilomètre propose même une prestation de géolocalisation des voitures en cas de collision ou en cas de vol.

L’assurance au kilomètre est de près de 30 % moins cher qu’une couverture classique. Le contrat est personnalisable en fonction de vos besoins et de votre profil. À l’instar des couvertures classiques, vous pouvez opter pour un contrat au tiers ou une assurance tout-risque. Bien évidemment, le niveau de prise en charge variera en conséquence. Attention cependant, pour les jeunes conducteurs, en cas de conduite la nuit ou en dehors des jours ouvrables, des majorations dans les primes d’assurances sont applicables dans ce genre de couverture.

Où souscrire ?

Pour souscrire à une assurance au kilomètre, vous devez suivre les mêmes démarches que pour une couverture classique. Notamment, vous devez vous adresser à une entreprise d’assurance virtuelle ou physique.

L’assurance au kilomètre ne diffère pas énormément de l’assurance classique. Vous aurez non seulement à fournir quelques documents pour votre demande, mais vous serez tenue de régler des mensualités pour vous assurer d’une prise en charge en cas d’accident.

Néanmoins, sachez que ce type de contrat peut se décliner en plusieurs sortes. Vous avez par exemple l’assurance auto « pay how you drive » où l’assureur fixe des mensualités et des limites de kilométrage à ne pas dépasser.  Dans ce cas, vous aurez droit à un remboursement du trop-perçu par les assureurs.

Il y a aussi l’assurance auto « pay as you drive » qui nécessite l’installation d’un boitier GPS qui compte les kilomètres parcourus. C’est LE modèle anglo-saxon de l’assurance au kilomètre. Dans ce cas, vous ne payez réellement que les distances que vous avez faites. Les assureurs varieront leurs tarifs selon ces données et les conditions de conduite. Comme susmentionnée, la conduite de nuit et pendant les jours fériés peut être majorée. Pour information, l’installation du boitier GPS est à la charge de l’assureur dans ce cas. Elle ne prendra que quelques minutes et vous fera économiser ds centaines d’euros par mois.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*