Skip to content

Announcements

can2019

Le ministère des sports camerounais prêt pour la 4e mission d’inspection de la CAF

Le MINSEP (Ministre des Sports et de L’Éducation physique) Pierre Ismaël Bidoung MKpatt, qui est également le président du Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN) en 2019 a décidé d’organiser une rencontre avec les acteurs en charge de la construction de toutes les infrastructures liées à la CAN. Cette réunion avait pour but de préparer la visite des inspecteurs de la Confédération Africaine du Football (CAF) dont ce sera la quatrième inspection.

Il s’agissait, lors de cette rencontre de permettre au Ministre des Sports de vérifier une nouvelle fois, avec les responsables des sociétés en charge de la construction des stades et des infrastructures attenantes, l’état d’avancement des travaux et leur conformité avec le cahier de charges de la Confédération africaine de football (CAF). Pierre Ismaël Bidoung MKpatt souhaitait également s’assurer que les entreprises auraient toutes les réponses aux questions que pourraient poser les inspecteurs de la CAF.

Une conférence de presse a eu lieu ce vendredi 9 novembre au Stade Omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, en présence de Jean Baptiste Biaye membre du COCAN, le MINSEP et le ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary.

Les équipes d’inspection de la CAF seront présents au Cameroun à partir du 10 novembre pour une durée totale de cinq jours.

Elles seront en charge de s’assurer de la progression des travaux sur les stades qui accueilleront les matchs à partir du mois de juin 2019. Certaines enceintes sportives déjà construites depuis de nombreuses années ne nécessitent qu’une mise en conformité avec les nouveaux standards de sécurité internationaux, alors que d’autres stades sont entièrement construits à cette occasion.

Lors de la précédente visite au mois d’août, des rumeurs s’étaient répandues, concernant des retards accumulés et une éventuelle annulation de l’organisation de la CAN au Cameroun au profit du Maroc. Ces fake news s’étaient avérées totalement fausses et démenties par la CAF.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*