Skip to content

Announcements

La qualité air intérieur : Le problème et le traitement

Arnaud BOUISSOU
Arnaud BOUISSOU

La question de la surveillance de la qualité air intérieur(QAI) touche au bien-être et à la santé de tout le monde. Elle est désormais la préoccupation majeure de plusieurs personnes. Tout le monde est concerné par la pollution de l’air intérieur et veille à contribuer à son amélioration.

La qualité de l’air intérieur : la source du problème

On sait tous que l’air qu’on respire à l’intérieur est pollué, mais on ne sait pas toujours d’où provienne cette pollution. Pour ce faire, un diagnostic de l’air intérieur s’impose, vous pouvez vous tourner au service d’un professionnel pour qu’il vous donne des conseils sur les outils et les produits de traitements efficaces à utiliser. Plusieurs entreprises présentent des analyses en temps réel précises et documentées pour un traitement adapté et efficace.

Améliorez vos habitudes quotidiennes !

L’amélioration de la qualité air intérieur est la responsabilité de tout le monde, cela devrait devenir une habitude pour chacun d’entre nous. Afin d’améliorer la qualité de l’air intérieure, plusieurs pratiques peuvent être mises en œuvre, à titre d’exemple, vous devez éviter de fumer à l’intérieur du logement, d’utiliser les chauffages d’appoint ou les groupes électrogènes. L’utilisation de produits d’ambiance (bougies parfumées, parfums d’intérieur…) devrait être limitée. Finalement, veillez à faire bien circuler l’air dans votre maison.

Amélioration de la QAI : Matériaux et produits d’entretien

Certains matériaux de construction et produits de bricolage ou d’entretien contiennent des agents toxiques (peintures, colles, cires …). Ces produits peuvent émettre des substances nocives, notamment le COV (composés organiques volatils) qui, si les habitants y sont exposés suffisamment, peuvent provoquer des migraines et de maladies respiratoires. Assurez-vous que les produits et matériaux utilisés émettent des quantités minimes de polluants d’air et planifiez les travaux d’entretien et de rénovation en été pour une meilleure aération, et surtout, veillez à respecter les normes de sécurité.

La QAI : Une meilleure ventilation

Pour une meilleure qualité air intérieur, assurez-vous de faire circuler l’air dans votre maison, soit en ouvrant les fenêtres grand pour au moins 10 min par jour, soit en installant une ventilation artificielle qui permettra de faire circuler l’air de manière saine. Et plus encore, si vous bricolez ou cuisinez, si vous faites du ménage ou séchez du linge à l’intérieur, ainsi que lorsque vous prenez une douche, une ventilation adaptée doit être prise en compte pour vous protéger des problèmes de condensation. Assurez-vous du bon fonctionnement de vos systèmes d’aération et n’oubliez pas de les nettoyer et les entretenir de temps en temps.
Les pratiques décrites ci-dessus permettent sans doute d’améliorer la qualité air intérieur. Cependant, elles ne permettent en aucun cas d’identifier la source de pollution. Effectuez un diagnostic des maintenant et traitez le problème de la source.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*