Skip to content

Announcements

Que faut-il savoir sur la toiture en tuile de terre cuite ?

Tuile maison

Si on devait offrir un prix pour une longévité des matériaux de couverture, à coup sûr, c’est la tuile en terre cuite qui l’aura. Elle existe depuis la période de l’antiquité et ses qualités sont très appréciées. D’ailleurs, elle est l’un des matériaux le plus rencontré sur les toitures des maisons en France.

Tuile en terre en cuite : ses spécificités

Sur le territoire français, le revêtement de toiture le plus apprécié et le plus utilisé est la tuile en terre cuite. Depuis l’antiquité, elle a su s’améliorer et résister à l’émergence des différents autres types de couvertures qui existent sur le marché. En effet, la tuile en terre cuite a su s’innover en proposant une multitude de variété et de forme. Toutefois, il est à préciser que toutes les tuiles en terre cuite ne peuvent être installées sur une toiture. Cela dépend en effet des mairies et de leurs politiques d’urbanisme qui déterminent le type de couverture autorisé sur les toitures de leurs villes. Ainsi, avant de choisir votre type de tuile en terre cuite à poser sur votre toiture, vous êtes invité à vous rendre auprès du service d’urbanisme de votre mairie pour connaître les tuiles autorisées.

Pour les formes de tuiles, il en existe trois types bien distincts qui sont la suivante :

  • La tuile canal qui est une tuile en terre cuite destinée aux toitures de maison qui disposent d’un pourcentage de toiture très bas. Les villes qui l’autorisent dans leurs PLU sont les villes qui se trouvent dans les régions ensoleillées
  • La tuile plate qui est un type de tuile autorisé dans la moitié nord de la France. Les maisons qui peuvent l’avoir comme matériaux de couverture sont celles qui disposent d’une pente de toiture très marquée.
  • La tuile à emboitement qui est le type de tuile le plus autorisé dans différentes régions. Elle est idéale pour des maisons qui se trouvent dans des villes avec une forte présence de vent, car elle y résiste bien.

Tuile en terre cuite : ses avantages.

Étant un des types de revêtement le plus usité en France, il est évident que la tuile en terre cuite doit disposer de plusieurs avantages. Voici une liste non exhaustive de quelques bénéfices que l’on tire en choisissant ce type de tuile pour notre toiture :

  • On utilise des matériaux qui sont écologiques, car elle est fabriquée avec de l’argile qui est naturelle
  • Quel que soit le type de tuile en terre cuite choisi, sa pose est toujours facile et se fait très rapidement
  • Ce type de matériau dispose d’une excellente performance en matière de résistance aux intempéries. D’ailleurs, sa longévité est toute aussi exceptionnelle, car elle varie en moyenne entre 30 et 80 ans. Avec de l’entretien régulier, elle dépasse ces chiffres largement.
  • Un autre avantage est l’entretien. En effet, contrairement aux autres types de tuile et de couverture, son entretien n’est pas du tout contraignant. En plus, elle est très robuste et supporte facilement le poids de la personne qui effectue les interventions d’entretien
  • Enfin, il y a l’esthétisme. En effet, la tuile en terre cuite peut être teinte avec la couleur que l’on souhaite. Elle peut être alors réalisé en harmonie avec la couleur de la façade par exemple.

Si ces différents avantages vous ont séduit et que vous souhaitez l’installer sur votre maison, faites appel à un professionnel en toiture tel que ce couvreur dans le 78.

Tuile en terre cuite : ses inconvénients.

Comme toute chose sur terre, la tuile en terre cuite a aussi des inconvénients, même si elles ne sont pas nombreuses. On voici la liste du peu d’inconvénients de la tuile :

  • Son poids. En effet, elle est un peu lourde, car son poids minimum est de 2.5kg.
  • Sa taille. En effet, ne couvrant que très peu d’espace, la tuile en terre cuite nécessite un grand nombre pour pouvoir recouvrir l’ensemble de la surface de la toiture. en minimum c’est 10 tuiles par m².

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*