Skip to content

Announcements

Isolation des combles : les bonnes pratiques à savoir

Maison

Durant l’hiver, les dépenses énergétiques liées au chauffage peuvent être importantes pour de nombreux ménages. Pourtant, il est possible de les diminuer, parfois fortement, en améliorant l’isolation de ses combles. Cette opération n’est pas nécessairement compliquée, mais elle nécessite de prendre quelques précautions pour être pleinement efficace.

Pourquoi isoler ses combles ?

L’isolation des combles permet d’éviter les déperditions de chaleur vers l’extérieur de la maison et permet donc de moins utiliser ses appareils de chauffage. Alors que 10 % de la chaleur de votre foyer peut s’échapper au travers du plancher, et 20 % à travers les murs ou les fenêtres, les combles peuvent laisser fuiter jusqu’à 35 % de cette chaleur s’ils sont mal isolés. La toiture est donc la cible prioritaire d’une bonne isolation et peut, dans les meilleurs cas, faire diminuer vos factures de chauffage d’un tiers, ce qui représente une économie de plusieurs centaines d’euros par an. Sous certaines conditions, l’isolation des combles peut bénéficier de nombreuses aides de financement qui faciliteront vos travaux et permettront leur rentabilisation anticipée.

 

Cliquez sur le lien suivant pour accéder au site internet d’un professionnel reconnu : cliquez ici.

Quel type d’isolation choisir ?

Vous n’isolerez pas de la même manière des combles perdus et des combles reconvertis en pièce à vivre ou en lieu de stockage. Des combles perdus n’ont pas à être chauffés et peuvent donc être isolés au niveau de leur plancher. Cela les séparera du reste de la maison, dont le volume à chauffer sera désormais moindre. Pour des combles utilisés, il vaudra mieux une isolation au niveau des rampants du toit, qui permettra à votre grenier de profiter de la chaleur des étages inférieurs. Dans ce second cas, il faudra aussi choisir entre une isolation intérieure ou extérieure. Chacune à son coût et son efficacité. Moins chère, l’isolation intérieure empiètera cependant sur le volume de vos combles en cas d’utilisation de matériaux isolants épais. Extérieure, l’isolation sera plus efficace mais pourra altérer l’aspect de votre toiture. Il faut donc choisir son type d’isolation en fonction de plusieurs critères et l’aide d’un professionnel est souvent utile. Celui-ci vous conseillera également sur la nature des matériaux isolants à employer : laine de verre, laine minérale, ouate de cellulose ou encore polystyrène.

Se protéger de l’humidité

L’humidité peut être très inconfortable dans une maison durant l’hiver, mais elle est surtout néfaste à l’efficacité de vos matériaux isolants. Trop importante, elle pourrait générer de la condensation au sein de ces matériaux, ce qui réduirait leur efficacité, ainsi que leur durée de vie. Dans les pires cas, l’humidité pourrait provoquer l’apparition de moisissures susceptibles d’endommager les charpentes de votre toiture. Pour éviter cela, l’isolation de vos combles devra comporter un pare-vapeur, une couche généralement formée de papier kraft ou de feuilles métalliques accolées à la couche isolante et chargée de la protéger de l’humidité. Ainsi seulement, vous garantirez l’efficacité maximale de votre isolation pour une durée pouvant atteindre 25 ans. De par ses propriétés, le pare-vapeur contribuera à réguler l’humidité de votre habitation entière et rendra son atmosphère bien plus agréable.

Les avantages d’une bonne isolation des combles sont nombreux : des factures énergétiques allégées, une température agréable, une humidité régulée. Vous serez même certainement abrité des nuisances sonores extérieures grâce aux propriétés d’isolation phonique des matériaux employés. Votre habitation bénéficiera ainsi d’un meilleur confort et prendra très certainement de la valeur de façon durable.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*