Skip to content

Announcements

Comprendre la phytothérapie en 5 points essentiels

Si la phytothérapie semble être très en vogue de nos jours, c’est surtout parce qu’elle propose des traitements naturels mieux adaptés. En effet, avec la médecine classique, les médicaments et produits proposés présentent souvent des effets secondaires. À long terme, ces effets indésirables peuvent occasionner de nouveaux troubles au point de détériorer la santé de la personne. Les plantes médicinales, elles, possèdent des principes actifs qui correspondent mieux aux besoins de l’organisme. La phytothérapie peut alors être considérée comme une véritable alternative aux soins habituels. Mais cette pratique est-elle vraiment efficace ? Comment devrait-on utiliser les remèdes ? La phytothérapie peut-elle être pratiquée en automédication ?

Comprendre la phytothérapie en 5 points essentiels

La phytothérapie en ligne pour découvrir l’avantage curatif des plantes

C’est en accédant aux sites de boutique phytothérapie en ligne que l’on peut facilement comprendre les véritables secrets de la phytothérapie. C’est en effet sur ces plateformes que les herboristes et phytothérapeutes proposent les différents remèdes à base de plantes médicinales. Chaque produit est présenté en détail (vertus, utilisations, indications diverses).

Les plus attentifs découvriront qu’à la différence des médicaments classiques, les principes actifs contenus dans les plantes agissent en synergie. Qu’au lieu d’un ou deux éléments, différentes substances s’associent pour produire un effet curatif naturel et puissant. Ainsi, c’est grâce aux différentes molécules végétales présentes dans la passiflore qu’elle est réputée pour ses propriétés tranquillisantes.

Le soin par les plantes, une pratique millénaire

Si la médecine classique semble être très avancée, la phytothérapie, elle, est une pratique très ancienne. Elle a fait ses preuves pendant des milliers d’années depuis les origines de l’humanité. On la retrouve à travers les pharmacopées indiennes et chinoises datant de plus de 3 000 ans avant J.C. Les anciens n’avaient pas eu besoin de microscope ou de techniques scientifiques très élaborées pour comprendre que les plantes avaient de véritables vertus curatives. Toutefois, afin que les futures générations puissent profiter de leurs découvertes, ils ont pris la peine de codifier l’utilisation des végétaux. C’est de cette manière que les secrets de la phytothérapie ont été transmis.

Une solution qui peut supplanter la médecine classique ?

La phytothérapie a l’avantage d’être une pratique 100 % naturelle. En revanche, la médecine classique fonctionne en se basant sur des principes chimiques complexes. Il faut savoir tout de même qu’elles servent, toutes les deux, dans le traitement préventif et curatif des maladies et troubles qui dégradent notre organisme. L’astuce n’est pas donc de les confronter, mais d’opter pour une approche complémentaire. Les médicaments habituels ont des effets (plus ou moins) immédiats si bien qu’ils sont préconisés en cas d’urgence. Les effets secondaires n’apparaissent que si les produits sont utilisés sur une longue durée. Les plantes médicinales, elles, sont des solutions plus douces à appliquer dans le cadre d’un traitement à long terme.

Peut-on pratiquer la phytothérapie en automédication ?

Si l’automédication est conseillée dans la pratique de la phytothérapie, c’est surtout parce que cette dernière est considérée comme faisant partie de la médecine douce. Par ailleurs, les soins par les plantes ne présentent pas trop de contre-indications. Néanmoins, l’avis d’un herboriste ou d’un phytothérapeute est toujours utile quand on veut trouver le remède qui convient le mieux. Il faut savoir que certaines espèces végétales peuvent présenter les mêmes propriétés, mais il faut aussi tenir compte des interactions possibles avec d’autres substances.

Sous quelle forme peut-on utiliser les plantes en phytothérapie ?

En phytothérapie, les plantes médicinales peuvent être utilisées sous forme d’infusion, de décoction ou de macération. Tout dépend de la forme galénique adaptée à l’usage. Dans certains cas, le remède peut aussi être pris par inhalation ou gargarisme.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*