Skip to content

Announcements

FIP.353f2a6b5af80ed64e5761d6c38253f8

FIP ou FCPI, des dispositifs de défiscalisation très intéressants !

Les contribuables peuvent optimiser la rentabilité de leur investissement en profitant des avantages fiscaux qui sont proposés par les différents supports d’investissement. En effet, un investisseur peut choisir entre se souscrire aux FIP ou Fonds d’Investissement de Proximité, ou encore aux FCPI ou Fonds Communs de Placement dans l’Innovation. Ce sont des fonds de capital investissement qui sont très appréciés en France vu qu’il offre aux souscripteurs une réduction d’impôts très captivante. De plus, il s’agit de deux dispositifs qui s’appliquent sur le long terme puisque la durée de détention exigée est de 6 à 10 ans.

FIP et FCPI, une diminution d’impôts jusqu’à 25% !

Le principal et le plus grand avantage de la souscription aux FIP ou aux FCPI est le fait de bénéficier d’une exonération d’impôts sur le revenu qui est évaluée entre 18% à 25%.  Ce sont des dispositifs qui sont spécialement réservés aux PME et plus d’une centaine d’épargnants y sont inscrits actuellement.  De plus, il n’y a plus à attendre une date précise de souscription comme le fait d’attendre la fin d’année par exemple, car on a apporté quelques modifications aux termes des dispositifs précédents. Notons que les changements de modalités de calcul de la fiscalité ont été réalisés récemment et les FIP et les FCPI sont devenus des dispositifs de défiscalisation par excellence même si le risque de perte en capital n’est pas encore garanti. Cependant, il existe des conditions restrictives qui sont à respecter par tout épargnant qui souhaite adhérer dans l’un de ces deux dispositifs, c’est le fait d’investir 100% de son portefeuille dans des PME dits éligibles.

Le fonctionnement des FIP et des FCPI

Pour apporter quelques explications sur le fonctionnement d’un placement en FIP ou en FCPI, il y a lieu de préciser que ces dispositifs déterminent un montant minimum d’investissement et aussi un montant maximum. Les niches fiscales sont également plafonnées et les gains et les plus-values sont soumis à des prélèvements sociaux. C’est pour toutes ces raisons qu’on en déduit que les souscripteurs en FIP ou en FCPI peuvent dédoubler leur quota d’investissement. De surcroît, même si cette année est considérée comme une année blanche, les épargnants qui se sont déjà souscrits cette année peuvent bénéficier des avantages fiscaux en mois de Septembre 2019 car les diminutions d’impôts leur seront reversées au cours de cette période. Autrement dit, les FIP et les FCPI affirment un avenir prometteur à tous les investisseurs pour l’année prochaine car il est assuré que la défiscalisation de 25% sera enfin appliquée. Pour connaître la différence FIP et FCPI, il ne faut pas hésiter de se renseigner en ligne.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*