Skip to content

Announcements

service-paysagiste

Créer son entreprise de paysagiste, les éléments incontournables

Créer sa propre entreprise est certainement l’accomplissement de toute une vie pour un grand nombre de salariés. Si vous comptez ouvrir une boulangerie, lancer votre propre marque de vêtements, ou vous lancez dans l’agronomie, de tels projets exigent une grande préparation. Dans le cas du lancement d’une entreprise de paysagiste, quels sont dans cette mesure les points importants pour sa mise en place ?

 

Quelles sont les procédures légales pour ouvrir l’entreprise

Dans le cadre de la mise en place de votre entreprise de jardinage et de paysagiste, certaines démarches administratives sont incontournables afin que votre entreprise puisse exercer en toute légalité. Dans un premier temps, il est obligatoire de choisir un statut en tenant compte de l’activité que vous comptez mettre en place. Ainsi, tout va dépendre de votre projet.

Si vous comptez travailler seul et sans salarié, le statut qui peut vous correspondre est l’EIRL (entrepreneur individuel à responsabilité limitée). En revanche, si vous embauchez des salariés, optez pour le statut SARL (société à responsabilité limitée). Dans la mesure où votre entreprise a de nombreux associés, l’idéal est de choisir le statut de SAS (société par actions simplifiées).

 

A quel organisme s’adresser ?

Afin que votre établissement puisse fonctionner, il est également obligatoire de vous adresser à l’organisme qui correspond à votre activité. En d’autres termes, si votre entreprise est purement agricole et axée vers la création de jardins, pépiniériste, plantation d’arbres ou encore une intervention pour l’entretien de plants, vous devez prendre contact avec la chambre d’agriculture.

La chambre du commerce et des sociétés est l’organisme que vous devez approcher si votre activité est purement commerciale, comme les services proposés par une société d’entretien de jardin.

Dans le cas où votre entreprise se spécialise dans des activités artisanales, comme la réalisation de gros œuvres de terrassement, d’aménagement et de maçonnerie, l’organisme qui vous correspond est la chambre des métiers et de l’artisanat.

En revanche, si vous souhaitez ne pas créer une structure pour votre activité, vous pouvez opter pour le statut d’auto-entrepreneur si l’activité n’est pas agricole. Dans le cas présent, vous devez obligatoirement vous immatriculer dans registre du commerce et des sociétés ou dans le répertoire des métiers.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*